Newsdetail

Pour le sens de la mesure et la prévoyance

L’UDF soutien le paquet Réforme fiscale et rejette la directive de l’UE sur les armes.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Olten, 23 mars 2019

 

Les délégués UDF Suisse ont défini les slogans pour les votations populaires du 19 mai, samedi à Olten. En outre, deux nouveaux membres ont été élus au conseil d’administration. OUI à la loi fédérale du 28.9.2018 sur la réforme fiscale et le financement de l’AVS (RFFA)

«La Suisse doit corriger l’imposition des entreprises , a déclaré l’ancien Conseillère national Markus Wäfler dans son discours. En ce qui concerne l’évasion et la fraude fiscale il existe un «problème fiscal» sérieux. Avec le modèle de vote STAF (réforme de l’imposition des entreprises IV) les erreurs les plus flagrantes ainsi que celles de la «réforme de l’imposition des entreprises II» sont raisonnablement corrigées. Selon Wäfler: «Pour les entreprises internationales l’attractivité de la Suisse sera malgré tout maintenue». Le lien avec une injec-tion financière pour l’AVS est politiquement discutable mais légal et correct dans le contexte. Pour Henrique Schneider: «Cette compensation sociale représente une amélioration pour les plus démunis. De plus, la poli-tique gagne du temps dans la réforme de l’AVS.»

 

Au cours de la discussion ,il a été critiqué entre autre choses, que l’unité de la matière serait lésée. «Cela ne doit pas faire école». Le OUI l’a malgré tout emporté (58 oui, 11 non, 6 abstentions).

Non à l’arrêté fédéral du 28.9.18 sur l’autorisation et la mise en oeuvre d‘échange de notes entre la Suisse et l’UE (directive [UE] 2017/853 modifiant la directive de l’UE sur les armes)

L‘a. Conseiller national Markus Wäfler a souligné que l’accord de Schengen-Dublin repose sur une idée unique, malgré diverses réglementations spéciales. Ce qui dérange est la détermination d’une prise de contrôle auto-matique de la loi. «Ce serait impensable dans le secteur privé». Le Comité «pour une loi libérale sur les armes» remet fondamentalement en question la directive et les insuffisances linguistiques et les erreurs flagrantes de la réglementation. «Nous ne savons pas comment cette réglementation devrait être contrôlée.» a précisé Ewald Breitenmoser.

 

Après une discussion animée, le NON l’a emporté (75 non, 3 abstentions).

Assemblée générale: élections et actions politiques en cours

En remplacement de l’a. Grand conseil Martin Friedli (BE) et de Cornelia Strebel (AG) l’assemblée générale a élu le Grand conseil Samuel Kullmann (Hilterfingen BE) et Simon Füllemann (Aarau) au Conseil d’administration de l’UDF Suisse. C’est avec satisfaction que Hans Moser, président du parti a souligné que le référendum contre la discrimination avait déjà été signé par 50'000 citoyens et qu’il reste confiant que l’objectif de 60'000 signatures collectées pourrait être atteint d’ici la fin mars.

Orateurs:

- Markus Wäfler, ancien Conseiller national UDF

- Henrique Schneider, Directeur adjoint Schweizerischer Gewerbeverband sgv

- Ewald Breitenmoser, Responsable du service de sécurité, IGS (IG Schiesssport Schweiz)


Pour plus d’informations:

Hans Moser, Président UDF Suisse 079 610 42 37

Roland Haldimann, Vice-président UDF Suisse 079 435 36 40